Royalistes.Net

La Contre-Révolution vs La Gouvernance Mondiale

Antidote général

Première étape : Fidélité à la Foi de nos Pères & Défense de ce que le système veut tuer : Le Christ Roi !«Certes, la magie de la propagande a fait ses preuves, mais Religion & Pouvoir n’ont jamais été séparés ! Principe Chrétien à l’origine, figurant d’ailleurs dans les Serments du Roi de France, la « laïcité » républicaine, elle, bien différente, ne vise que l’unique séparation de la Foi Catholique & du Pouvoir. Et il ne faut pas chercher ailleurs, la raison du fait qu’en France, alors que le régime en place, après être coupable de l’exécution et de la déportation de centaines de milliers de Prêtres et de Français Catholiques, de la destruction de centaines d’édifices religieux, laisse désormais tomber en ruine, et détruit les lieux de culte Catholiques, multiséculaires, va jusqu’à supprimer des Fêtes Chrétiennes, rebaptiser des noms de lieux portant la signature de la Foi de nos Pères, et va même jusqu’à dissoudre le Principe de Famille (si chère à la Doctrine Sociale de l’Église), les autres religions, elles, ont tout loisir de nous imposer leurs lubies, diverses & (a)variées.Georges Clémenceau le rappelait à son époque : « Depuis la révolution, nous sommes en révolte contre l’autorité divine et humaine. […] Rien ne se fera dans ce pays tant qu’on y aura pas changé l’état d’esprit qui y a introduit l’autorité Catholique. ».En « révolte contre l’autorité humaine », voilà qui, du seul point de vue politique est déjà lourd de sens. Car en dépit de la « révolution légendaire », version fantaisiste orientée PAR & POUR la république, 1789 ne fut que l’occasion de promettre un peu plus de pouvoir aux Français, pour en vérité, parvenir aux moyens de les priver de tout pouvoir, de toute autonomie, et de toutes souveraineté.

« Il n’a jamais existé de véritable démocratie, et il n’en existera jamais. Il est contre l’ordre naturel que le grand nombre gouverne et que le petit soit gouverné. »
Rousseau. (1712-1778)

« Il est à propos que le peuple soit guidé, et non pas qu’il soit instruit, il n’est pas digne de l’être. »
Voltaire. (1694-1778)

« La classe ignorante n’exercera plus son influence, ni sur la législation ni sur le gouvernement ; rien ne se fait par le peuple et sous sa dictée irréfléchie. »
Cabanis. (1757-1808)

« Le bien de la société demande que les connaissances du peuple ne s’étendent pas plus loin que ses occupations. »
Le Chalotais. (1701-1785)

« Ce qui constitue la république, c’est la destruction totale de tout ce qui lui est opposé. »
Saint Just. (1767-1794)

Il suffit de comprendre que la république est opposée à la Foi Catholique, pour commencer à comprendre, aussi bien le passé, que le présent, et comprendre ainsi, le futur, ou plutôt le non-avenir que nous prépare le système en place.

Je suis tenté d’ajouter à ces citations déjà criantes de vérités, quelques autres afin d’achever l’aspect mécanique de la politique républicaine :

« Il est déjà bien suffisant que les gens sachent qu’il y a eu une élection. Les gens qui votent ne décident rien. »
Joseph Staline. (1878-1953)

« En démocratie, la politique est l’art de faire croire au peuple qu’il gouverne. »
Louis Latzarus. (1878-1942)

« La politique est un mécanisme qui sert à empêcher les gens de prendre part à ce qui les concerne directement. »
Paul Valéry. (1871-1945)

« Nous n’avons pas d’exemple, en nos annales, qu’une république réellement démocratique ait duré plus de quelques années sans se décomposer et disparaître dans la défaite ou la tyrannie, car nos foules ont, en politique, le nez du chien qui n’aime que les mauvaises odeurs. Elles ne choisissent que les moins bons et leur flair est presque infaillible. »
Maurice Maeterlinck. (1862-1949). Extrait de, « La Vie des termites ».

Exit la mystification politico-historique, crasse & fiérote masturbation intellectuelle des sectes & agents révolutionnaires, passés autant qu’actuels. Exit le poison des V.R.P du mensonge qui se déversaient dans la presse & la littérature hier, et qui giclent de tous les caniveaux médiatiques aujourd’hui.

« Les Français (révolutionnaires) se sont montrés les plus habiles artisans de ruine qui aient jamais existé au monde. Ils ont entièrement renversé leur commerce et leurs manufactures. Ils ont fait nos affaires, à nous leurs rivaux, mieux que vingt batailles n’auraient pu le faire. »
Edmund Burke. (1739-1797), homme politique & philosophe irlandais.

Mais pour en revenir à la « révolte », du point de vue qui nous intéresse ici, à savoir l’aspect religieux, être « en révolte contre l’autorité divine », voilà qui est fracassant de signification ! Car nous en connaissons un autre, qui est « en révolte contre l’autorité divine », c’est Lucifer. Lucifer, le « porteur de lumière », le porteur du « siècle des lumières ». Ce même Lucifer qui, sans aucune forme de « hasard », Trône sur la Colonne de Juillet, Place de la Bastille, et dispose d’une Pièce de 10 Francs à son effigie.

Peut-être commencez-vous à comprendre pourquoi la France est dans un tel état. Peut-être commencez-vous à comprendre pourquoi la société française est dans un tel état… Chassez le naturel, il revient au galop, il en va de même, en premier lieu avec la Religion. Là où la plupart à cru voir une « laïcité vide », on baigne en plein religieux.

Lucifer est le premier à être entré « en révolte contre l’Autorité Divine », en « rébellion contre Dieu ». Qu’en est-il de l’enseignement délivré par la république au sujet de Dieu ? Enseignement « vide », ou enseignement « orienté » ? L’enseignement républicain s’abstient-il de toute prise de position, ou exprime-t-il un parti pris ?

Ce qui caractérise également Lucifer, c’est son orgueil. Tandis que Saint-Michel, Archange, Chef des Milices Célestes, et Saint Patron de la France, brille par son Humilité. La république, bête qui divise, pousse-t-elle à l’orgueil, ou à l’Humilité ? Il suffit de se poser ces quelques questions basiques, pour commencer à comprendre que la « laïcité » républicaine n’est pas un « vide », mais bel et bien un parti pris.

Cette question, Jean Ousset la pose en des termes plus précis, dans son ouvrage « Pour qu’il règne », réédité en 1998 :

« Démontrez-nous que la maçonnerie ne règne pas à la place de l’Église, et de telle sorte que le magistère de celle-ci n’était qu’enfantillage au regard de la pression de celle-là. Ah ! vous ne voulez pas que la sainte Église de Dieu règne sur le gouvernement des nations ! qu’à cela ne tienne ; les nations passeront sous la puissance des sectes.

Votre État, « libéré » de l’Église, ne cessera pas d’obéir à un glaive spirituel, glaive spirituel des forces occultes, autant dire de ces idées de laïcisme, de naturalisme que ces forces font pénétrer partout et en se moquant bien de nos scrupuleuses distinctions sur les domaines respectifs du pouvoir spirituel et du pouvoir temporel. »

Essayons de comprendre pourquoi & comment Lucifer trouve sa place en république, ce qui est absolument aberrant, et continuons donc à dévoiler la scène de théâtre républicaine, à tirer le rideau, et ramenons la lumière dans ses coulisses, retirons le masque de ses ombres, faisons-les un peu sortir des ténèbres où ils se cachent, et où ils entraînent avec eux, la France & les Français… Restez assis et bouclez vos ceintures…

« A vous, grands inspecteurs généraux souverains, nous disons ceci pour que vous puissiez le répéter aux frères des 32e, 31e et 30e degré : La religion maçonnique devrait être par nous tous, initiés des hauts degrés, maintenue dans la pureté de la doctrine Luciférienne… Oui, Lucifer est dieu… »
Albert Pike, pontife de la franc-maçonnerie universelle, « Pape Noir », franc-maçon du 33e degré, grand prêtre de l’église satanique, rénovateur du Culte Luciférien, inspirateur du Ku Klux Klan (puisque Pape de la maçonnerie). Déclaration faite le 14 juillet 1889.

On prête, au sujet d’Albert Pike, la formule qui suit à une formulaire maçonnique :

« Il n’y a pas d’homme plus pur et plus noble qui se soit tenu à l’autel de la franc-maçonnerie. Il fut le plus éminent maçon du monde. »

Ce n’est toujours pas un hasard, si Albert Pike dispose d’une statue, de dimensions plus qu’honorables, à Washington D.C., il ne faut plus s’étonner de rien en ce bas-monde.

« La Franc-Maçonnerie se garde bien de définir le Grand Architecte, et laisse à chacun de ses adeptes pleine latitude pour s’en faire une idée conforme à sa foi ou à sa philosophie. Une mise au point s’avère pourtant nécessaire !
– Pour les Francs-Maçons gnostiques, le  » Grand Architecte de l’Univers  » est Lucifer, le  » Porteur de Lumière « . C’est lui le Dieu-Bon qui s’efforce de redonner de l’Ordre à l’Univers. ». »
Oswald Wirth, 1927, dans « L’Idéal Initiatique ».

Laïcité républicaine = Conversion & domination religieuse… et luciférienne.

Isaac-Adolphe Crémieux (à l’origine du décret du même nom), déclara : « La république est dans la maçonnerie, et bien la république fera ce que fait la maçonnerie. »

D’ailleurs, plus proche de nous, Roland Dumas, (loin d’être un « conspirationniste »), avoua : « On dit que la France est la fille aînée de l’Église. La maçonnerie, elle, est la sœur puînée de la république. »

Ainsi, par sa culture (musique, cinéma, littérature), son info-désinformation, ses médias, sa propagande, sa pensée unique, et son éducation obligatoire, la république procède à la conversion des Français, dès leur plus jeune âge, lorsque le cerveau humain est encore vierge, confiant, puis ensuite chaque jour de leur vie, cachée derrière chaque recoin culturel & médiatique. L’anticatholicisme règne, l’antichristianisme domine.

La Franc-Maçonnerie oppose au message des Évangiles, (basé comme nous l’avons vu plus haut, sur l’Amour, la Charité, la Miséricorde & le Pardon), sa propre « morale », basée sur la Liberté (dans les faits : privation de toutes formes d’autonomies), l’Égalité (dans les faits : pensée unique et nivellement par le bas, en plus d’écarts de richesses & d’injustice jamais vus dans toute l’Histoire !), la Fraternité (dans les faits : signature du pouvoir maçonnique, et notion totalement obsolète dans un système qui n’existe que par la division, l’opposition & la rivalité entre les Français), et la Laïcité (dans les faits : conversion & domination judéo-maçonnique.).

« Pour savoir qui vous dirige vraiment, il vous suffit de regarder qui vous ne pouvez pas critiquer. »
Voltaire.»

Vigo B. Extrait de, « Laïcité = Domination & Conversion judéo-maçonnique ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s