Royalistes.Net

La Contre-Révolution vs La Gouvernance Mondiale

Contre l’Âge Médiocre, rendez-nous le Moyen-Âge !

republique-antifrance

[Le communisme]. Vous savez, cette idéologie commanditée & sponsorisée par la haute finance mondiale, talmudo-protestante, puis propulsée par Karl Marx, petit fils de rabin, à qui la « poésie » de ses origines talmudiques ne suffisaient pas, puisqu’il a poussé le vice, jusqu’au satanisme intégral.

Karl Marx écrivait par exemple : « Les vapeurs infernales me montent au cerveau, et le remplissent jusqu’à ce que je devienne fou, et que mon coeur soit complètement changé. Regarde cette épée : le Prince des ténèbres me l’a vendue ». Il écrivait également, « Ainsi j’ai perdu le ciel, je le sais très bien. Mon âme naguère fidèle à Dieu, a été marquée pour l’enfer ». Ou encore, « Il ne me reste plus désormais que la vengeance, je veux me bâtir, [comme Satan lui-même], un trône dans les hauteurs ». Et c’est encore Marx à la poésie toute particulière n’est-ce pas, qui écrivait : « S’il y a quelque chose capable de détruire, je m’y jetterai à corps perdu, quitte à mener le monde à la ruine. Oui, ce monde qui fait écran entre moi et l’abîme, je le fracasserai en mille morceaux ». Mettons-là un terme à la diarrhée mentale de cet illuminé de première, c’est le cas de le dire.

Il ne faut donc pas s’étonner si le communisme fut à l’origine de 200 millions de morts. Ah, on est bien loin du légendaire « fléau » de l’Inquisition, qui durant tout le « moyen âge » et dans toute l’Europe fit, en tout & pour tout, 15000 morts. A croire que c’est visiblement « trop peu », 15000 morts, pour la république, qui préfère s’adonner à l’apologie du communisme, et diaboliser l’inquisition à la moindre occasion. Chacun ses modèles.

C’est ainsi, lorsque l’on vit sous occupation d’un régime qui donne le pouvoir à des menteurs, à des voleurs, voire dans certains cas, à des malades mentaux, l’échelle des valeurs, les notions du Bien & du mal, se font immanquablement « chahuter ». Il suffit d’ailleurs de comprendre que la république est l’arme anti-France d’une secte anti-Christ, pour mieux saisir les 2 derniers siècles, basés tantôt sur le dégoût, tantôt sur la haine du Christianisme, donc de la France & des Français.

Chose que le marchand de papier, Henry-Lévy Bernard, animateur télé, état-major militaire, philanthrope unilatéral, autodidacte & spontané, prit la peine de résumer en 1985, par ces quelques mots doux & généreux : « Bien sûr, nous sommes résolument cosmopolites. Bien sûr, tout ce qui est terroir, béret, bourrées, binious, bref, « franchouillard » ou cocardier, nous est étranger, voire odieux. »

Il n’est pas étonnant que cet individu, – dont l’histoire des Grands Hommes ne retiendra soit que la coupe de cheveux, soit rien du tout -, déclare en 2013, à propos de la conversion de sa soeur Véronique au Christianisme : « j’apprends cette nouvelle personnelle qui me tombe dessus comme la foudre », (le père de Sainte Barbara également…), ayant rappelé dans la même phrase : « je suis juif et profondément juif ».

ll ne manqua pas d’évoquer à cette occasion, le « double trouble » occasionné par cette conversion, en faisant lui-même le lien avec l’histoire du « voile de Véronique ». Linge où, le jour de la crucifixion du Messie, elle vit apparaître le visage du Christ après lui avoir essuyé le front. Ce qui fit dire au philosophiste à col ouvert : « pour moi cette affaire est capitale, parce que c’est le moment où l’image de diabolique qu’elle avait tendance à être, devient sainte, c’est le moment où de démoniaque qu’on la considérait, elle devient bonne ». Il parut définitivement embarrassé lorsque Jean-Pierre elkabbach acheva l’épisode en lui répondant ce jour-là : « Véronique Lévy comprend peut-être mieux aujourd’hui le judaïsme et les juifs… ». Silencieux embarras, face à la conversion de sa propre soeur, pour celui qui affirmait en 1981, dans « La part de l’ombre » : « Satan c’est Lucifer, Satan c’est le porteur de lumière […] J’admets l’existence du diable […] Je pense qu’il est urgent de réhabiliter Judas, voilà ce que je voudrais que vous compreniez. »

En 2007, il renouvelle une charmante « déclaration d’amour » aux « citoyens de la république », par ces paroles pleines « d’intelligence » et de « bons sentiments » : « Je suis un cosmopolite résolu. J’aime le métissage et je déteste le nationalisme. Je ne vibre pas à « la Marseillaise ». J’espère que le cadre national sera un jour dépassé. Et l’un des principaux mérites de l’Europe, à mes yeux, est de fonctionner comme une machine à refroidir cette passion nationale. »

Ah ! Il serait en effet très « paradoxal », de prôner la « réhabilitation de Judas » et d’aimer la France qui, n’en déplaise, est née en 496 du baptême de Clovis, et puisque, comme le rappelle Sainte Jeanne d’Arc : « Vive le Christ qui est Roi des Francs », « Messire Dieu premier servi ». Il n’y a bien que les Français pour oublier ce que la république judéo-maçonnique n’oublie pas : on ne peut être républicain & Français, ou si ce n’est que français administrativement. Mais alors, il ne faut pas s’étonner de l’état misérable du pays, tout comme il ne faut pas non plus s’étonner, du fait que d’autres viennent remplir le vide religieux, créé par les Français. Les faits sont là, 1500 ans d’histoire démontrent que ce qui est anti-Christ, est par définition anti-France & anti-Français. Être Français, c’est être fidèle à la France Catholique & Royale. Comme on ne peut servir 2 maîtres à la fois, on ne peut servir la république anti-Christ & la France, on peut avoir l’illusion de servir la France en servant la république, mais ce ne sera qu’une illusion, l’un & l’autre sont opposés, comme le sont, l’huile & l’eau.

Au sujet de l’anti-France, un rappel s’impose. Il va de soi bien sûr, que même si cette obsession anti-France, hante la conscience républicaine dans un grand délire mono-maniaque, et pour être encore plus précis, que cette haine envers tout ce que représente le pays, a largement contribué à motiver le coup d’état anti-France de 1789, il va de soi disais-je, que cela ne fait l’objet d’absolument aucune sorte de projet qui serait mis en application réelle. Imaginer le contraire relèverait de la folie !

Il est évident, que les adeptes de ce dégoût viscéral de la France, bien que pullulant curieusement dans les sphères politiques, culturelles & médiatiques, ne se sont jamais organisés, ni même réunis au seins de loges d’initiés ou autres cercles obscurs, afin d’établir un seul moindre début de petite stratégie politique ou financière, basée sur ce « manque certain d’affection » envers le pays & ses habitants d’origine. C’est évident, n’est-ce pas.

Cela va de soi, ni plan, ni quelconque réunion ou organisation. Ni même d’ailleurs, aucun intérêt personnel, financier, étranger ou même religieux, anti-France. Rien.

Comment cela ? Des gens qui au sein même du pouvoir voudraient nuire à la France & aux Français, pour servir les intérêts de puissances étrangères & hostiles ? Mais pas du tout enfin ! Pensez-vous ! Rien qui pourrait motiver notre « admirable » personnel politique « honnête & sympathique », à exprimer dans la pratique, cette haine anti-France, haine pourtant si largement communiquée en théorie. Rien qui puisse rendre les gestes conformes à la parole, mettre les actes en adéquation avec la pensée anti-France.

Puisque l’on vous dit qu’il n’y a aucun complot, aucun type d’organisation anti-France, allons, c’est évident. Penser le contraire relèverait de la maladie psychiatrique. Personne ne s’est jamais organisé & à aucun moment de l’histoire, pour prendre le pouvoir et mener la France & les Français à la faillite, à la destruction & à la dissolution, jamais de la vie. Et, même si la déplorable situation du pays laisse penser le contraire, et bien, je ne sais pas, dites-vous que ce n’est qu’un hasard, « c’est comme ça, c’est la vie », c’est la faute à « pas de chance ».

Il est d’ailleurs bien connu que personne ne s’organise pour mener à bien ses activités, ses travaux, ses intérêts, ses objectifs, pas plus les boulangers que les agriculteurs, ou que les plombiers, les peintres en bâtiment, les électriciens, ou les ramoneurs. Tout le monde improvise, tout le temps, personne ne complote, évidement, et surtout pas vous imaginez bien, vos braves & honnêtes politiciens républicains anti-Christ & anti-France ! »

Vigo B., extrait de « Contre l’âge médiocre, rendez-nous le Moyen-Âge ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s