Royalistes.Net

La Contre-Révolution vs La Gouvernance Mondiale

Un Roi médiocre ou fou ? Les bienfaits de l’hérédité

La Monarchie, en liant les intérêts d’une nation à ceux d’une famille riche et puissante, constitue le système de la plus grande fixité pour la conscience nationale. La médiocrité du souverain n’a même en un tel système que de faibles inconvénients. Ernest Renan (1823-1892

Les républicains prétendent que l’hérédité peut transmettre la couronne à un fou ce qui rend inenvisageable une monarchie héréditaire.

Argument tout à fait fallacieux, car toutes les Monarchies du monde ont recours, si cela arrive, au système de Régence. Le pouvoir est ainsi exercé par le plus proche héritier du roi, sans interruption de succession.

Autre argument récurrent des républicains : et si le roi est un être humain médiocre ?

La fonction royale ne nécessite absolument pas d’être un génie mais d’avoir des aptitudes particulières liées à cette fonction. Un roi est élevé, formé toute sa jeunesse, dans l’unique but de remplir cette fonction. Il a été dès son plus jeune âge, initié à tous les secrets, à tous les détails de sa fonction. Les questions d’état sont son quotidien tous comme le fils d’un fermier, par exemple, associé toute son enfance aux travaux de la ferme, est bien plus apte à diriger la ferme de son père qu’un grand avocat, ou un grand savant.

Le Roi, même d’intelligence moyenne, sera lui aussi, toujours plus adapté et compétent pour exercer la fonction de Roi qu’un écrivain, un industriel ou un tribun placé d’un coup, sans formation longue et spécifique, à la tête d’un grand pays comme la France, par le hasard d’une élection.

Il y a eu quelquefois des rois qui ont été des grands génies, mais le roi type n’est pas un homme d’une fulgurante intelligence, mais un homme d’esprit moyen et de sens juste, qui remplit correctement sa fonction de Roi pour laquelle il a été formé, enfant déjà et durant des années.

La nature fait merveille, comme toujours, en servant admirablement le principe héréditaire :
« La nature, dit Bonald, est avare d’hommes supérieurs, et prodigue d’hommes ordinaires. »

Un autre argument de mauvaise foi, des républicains pour dénigrer la Monarchie serait qu’il est à craindre que le Roi se laisse abuser et diriger par des flatteurs et des courtisans. Qu’en est-il réellement ? Peu importe par qui le roi est entouré, même s’il a des faiblesses, comme tout être humain le roi est mu par ses intérêts, qu’il ne peut, comme tout homme, gérer entièrement seul dans les moindres détails, c’est pourquoi il s’entoure de spécialistes les plus doués dans chaque domaine afin de lui garantir le succès dans la gestion, administration du pays et de facilité sa tâche.

Car il ne faut pas oublier, que le roi devant céder sa place à son fils, n’a aucun intérêt à agir en défaveur de la France. Il doit léguer à son fils un état prospère, pour que son fils à sont tour le lègue le mieux possible à son enfant.

L’hérédité est une garantie pour les Français d’avoir un Roi à la tête de la France œuvrant au mieux pour le pays, puisque ainsi il œuvre dans l’intérêt de sa propre famille, son fils et ses descendants. Alors qu’un homme politique, qui sort tout droit d’une fonction quelconque avant son mandat de président de la république, et qui y retournera juste après, propulsé à la tête de notre pays pour 5 ans, et qui n’aura aucun compte à rendre, une fois parti, a toutes les raisons de ne servir que ses intérêts propres, ceux deux ces amis, des lobbies le finançant et sociétés secrètes l’ayant placé à la tête de notre pays, le temps de son passage à la fonction suprême.

Ceux des rois que l’histoire a prétendu faibles, ont systématiquement recherché la collaboration d’hommes de grandes qualités, pour combler leurs propres insuffisances, ils ont confié la direction des affaires de l’Etat à de grands ministres : Louis XIII entre autre eut Richelieu.

Rappelons que nos rois, formés dès l’enfance à la fonction suprême, ont hissé la France comme première puissance occidentale, enviée et renommée, alors que les présidents républicains ont successivement vendu notre pays aux lobbies et financiers apatrides, dont le but est de la rabaisser, diviser pour enfin la dissoudre dans une mondialisation financière afin de servir un projet religieux inavoué.

« Les Rois faibles ou forts ont intérêt à rechercher la collaboration des grands hommes, et cela pour le plus grand bien de la dynastie et de la nation ».

Blanche Belleroy d’après « La Monarchie Libératrice, Petit Manuel du Royaliste. » pour Royalistes.Net  ©Royaliste.Net

La monarchie libératrice : petit manuel du Royaliste

La monarchie libératrice : petit manuel du Royaliste

POUR COMMANDER LE LIVRE http://goo.gl/9zoKD

  • Broché: 82 pages
  • Editeur : Démocratie Royale (2012)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2954118202
  • ISBN-13: 978-2954118208
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s