Royalistes.Net

La Contre-Révolution vs La Gouvernance Mondiale

Laïcité = Domination & Conversion judéo-maçonnique

Photo : "Quant aux motivations et aux objectifs de ceux qui animent Weishaupt, dans "Les Grands Maîtres des Sciences Occultes", Philippe Lamarque nous dit aussi à son sujet : "Il veut détruire l’auctoritas et le potestas sous toutes leurs formes, tant les souverains que les églises. A ses yeux, seul un gouvernement mondial peut, après une série de cataclysmes, amener l’humanité toute entière à la félicité. Il faut pour cela précipiter dans le chaos les deux grandes puissances européennes que sont l’Angleterre et la France en usant de quatre moyens : - Corrompre les proches des puissants pour les manipuler. - S’introduire dans l’enseignement universitaire et chez les précepteurs des princes pour modeler les esprits de ceux qui détiennent le pouvoir. - Sélectionner les plus habiles pour exalter leur sentiment de suprématie sur l’humanité ordinaire, puis les admettre dans l’Ordre. - S’emparer des gazettes pour contrôler l’opinion. Favorable aux menées révolutionnaires, dont il pressent le potentiel en France, Weishaupt contacte plusieurs membres du futur comité de salut public, dont Robespierre." Dans son ouvrage "La révolution mondiale", Nesta Webster nous donne la liste des 6 objectifs de la secte : "1 : Abolir la Monarchie et toutes les structures gouvernementales. 2 : Abolir la propriété privée. 3 : Abolir tout système d'héritage. 4 : Abolir le patriotisme. 5 : Abolir la Famille, le mariage, la moralité ; les enfants doivent être élevés par l’État. 6 : Abolir la religion." Ces 6 points pourraient suffire à résumer la "république anti-France" ! Mais voilà bien un programme, qui plus largement, financé par "la haute banque élevée hors-sol", pourrait tour à tour porter la signature, du Capitalisme, du Communisme, du Libéralisme, du Socialisme, autant que celle donc, de la "révolution" dite "française", de sa république anti-France, mais aussi de l'européïsme, ou du mondialisme. En résumé, du "mouvement révolutionnaire mondial" qui frappe le monde depuis 1789 à visage découvert, et depuis bien plus longtemps dans l'ombre de la subversion, tête chercheuse révolutionnaire. On pouvait d'ailleurs lire dans "The American Century", en 1957 : "L'invisible Pouvoir de l'Argent est à l’œuvre pour contrôler l'humanité et la réduire à l'esclavage. Il a financé le Communisme, le Fascisme, le Marxisme, le Sionisme et le Socialisme." L'actuel climat médiatico-politique de la France, où règnent les 6 points cités plus haut, et où il est désormais question de "gestation pour autrui", de suppression des mots "père & mère", des notions "garçon & fille", d'adoption pour les couples homosexuels, ainsi que de leur "mariage", choses qui rappellent d'ailleurs cet extrait du Manifeste du Parti Communiste, cité par l'éditorial du journal "The Gardian", du 23 juin 2012 : "Il faut abolir la famille... Et remplacer l'éducation à la maison par celle de la société, (NDLR : Le fameux "apprendre à vivre ensemble, terrible rouleau compresseur, destructeur de toute forme de valeurs !) [...]. Les marxistes doivent partir à l'assaut de cette institution. [...] Il faut légaliser ouvertement les communautés de femmes." Dans la deuxième partie du Manifeste du Parti Communiste, "prolétaires & communistes", on peut lire : L'abolition de la famille ! Même les plus radicaux s'indignent de cet infâme dessein des communistes. [...] Mais nous brisons, dites-vous, les liens les plus intimes, en substituant à l'éducation par la famille l'éducation par la société. [...] En outre, on a accusé les communistes de vouloir abolir la patrie, la nationalité. Les ouvriers n'ont pas de patrie. On ne peut leur ravir ce qu'ils n'ont pas. On prête au Docteur Paul Kengor les propos suivant : "La priorité des communistes n’est pas le mariage des gays en lui-même, mais l’utilité qu’il a pour détruire la famille." Ainsi, la pseudo "lutte des classes", n'a pour méthodes & objectifs, que de prendre le train de la révolution en marche, de l'amener toujours plus loin, et continuer à diviser la société depuis le sommet jusqu'au sein-même de la Famille, mais aussi à faire de tout ce qui est vivant une marchandise au service de l'économie, faire de l'Homme un nain, désarmé, impuissant face à l’État monstrueux, puis de lutter tour à tour, contre toutes les classes inventées par le "mouvement révolutionnaire" qui a broyé les sociétés d'Ordres et de Rangs, fruit d'une évolution organique et qui cherche également à broyer dans les esprits, toute Loi Naturelle. Cette nauséabonde "lutte des classes" est exactement ce que l'on pourrait définir comme n'étant qu'une étape de l'agenda mondialiste, avec toujours, pour même méthode, "l'Ordre par le désordre". Le principe de "révolution" est le problème, que les révolutionnaires ne font qu'exploiter tours à tours, afin de pousser ce problème à son paroxysme, visant cataclysmes & chaos. La révolution n'est pas la solution, mais le problème. A ce sujet, on peut d'ailleurs retenir 2 citations de Marx : "La révolution française, par exemple, a aboli la propriété féodale au profit de la propriété bourgeoise." Manifeste du Parti Communiste, Parti II, "Prolétaires et communistes" "Partout où elle a (la bourgeoisie) conquis le pouvoir, elle a foulé aux pieds les relations féodales, patriarcales et idylliques. Tous les liens complexes et variés qui unissent l'homme féodal à ses "supérieurs naturels", elle les a brisés sans pitié pour ne laisser subsister d'autre lien, entre l'homme et l'homme, que le froid intérêt, les dures exigences du "paiement au comptant". Elle a noyé les frissons sacrés de l'extase religieuse, de l'enthousiasme chevaleresque, de la sentimentalité petite-bourgeoise dans les eaux glacées du calcul égoïste. Elle a fait de la dignité personnelle une simple valeur d'échange; elle a substitué aux nombreuses libertés, si chèrement conquises, l'unique et impitoyable liberté du commerce. En un mot, à la place de l'exploitation que masquaient les illusions religieuses et politiques, elle a mis une exploitation ouverte, éhontée, directe, brutale." Manifeste du Parti Communiste, Parti II, "Bourgeois et prolétaires". Voilà ce qui s'appelle une implacable lucidité contre-révolutionaire ! Aveu clair et précis, mais uniquement utilisé pour continuer la révolution, plutôt que pour rétablir cet équilibre naturel de la société. L'action ne consiste au final, qu'à dépouiller les peuples par & pour l’État, puis à dépouiller l’État par & pour le pouvoir occulte, politique & financier, et à prendre le contrôle intégral." Vigo B. Extrait de, "Laïcité = Domination & Conversion judéo-maçonnique".

 

« Quant aux motivations et aux objectifs de ceux qui animent Weishaupt, dans « Les Grands Maîtres des Sciences Occultes », Philippe Lamarque nous dit aussi à son sujet :

« Il veut détruire l’auctoritas et le potestas sous toutes leurs formes, tant les souverains que les églises. A ses yeux, seul un gouvernement mondial peut, après une série de cataclysmes, amener l’humanité toute entière à la félicité. Il faut pour cela précipiter dans le chaos les deux grandes puissances européennes que sont l’Angleterre et la France en usant de quatre moyens :

– Corrompre les proches des puissants pour les manipuler.
– S’introduire dans l’enseignement universitaire et chez les précepteurs des princes pour modeler les esprits de ceux qui détiennent le pouvoir.
– Sélectionner les plus habiles pour exalter leur sentiment de suprématie sur l’humanité ordinaire, puis les admettre dans l’Ordre.
– S’emparer des gazettes pour contrôler l’opinion.

Favorable aux menées révolutionnaires, dont il pressent le potentiel en France, Weishaupt contacte plusieurs membres du futur comité de salut public, dont Robespierre. »

Dans son ouvrage « La révolution mondiale », Nesta Webster nous donne la liste des 6 objectifs de la secte :

« 1 : Abolir la Monarchie et toutes les structures gouvernementales. 2 : Abolir la propriété privée. 3 : Abolir tout système d’héritage. 4 : Abolir le patriotisme. 5 : Abolir la Famille, le mariage, la moralité ; les enfants doivent être élevés par l’État. 6 : Abolir la religion. »

Ces 6 points pourraient suffire à résumer la « république anti-France » ! Mais voilà bien un programme, qui plus largement, financé par « la haute banque élevée hors-sol », pourrait tour à tour porter la signature, du Capitalisme, du Communisme, du Libéralisme, du Socialisme, autant que celle donc, de la « révolution » dite « française », de sa république anti-France, mais aussi de l’européïsme, ou du mondialisme. En résumé, du « mouvement révolutionnaire mondial » qui frappe le monde depuis 1789 à visage découvert, et depuis bien plus longtemps dans l’ombre de la subversion, tête chercheuse révolutionnaire. On pouvait d’ailleurs lire dans « The American Century », en 1957 :

« L’invisible Pouvoir de l’Argent est à l’œuvre pour contrôler l’humanité et la réduire à l’esclavage. Il a financé le Communisme, le Fascisme, le Marxisme, le Sionisme et le Socialisme. »

L’actuel climat médiatico-politique de la France, où règnent les 6 points cités plus haut, et où il est désormais question de « gestation pour autrui », de suppression des mots « père & mère », des notions « garçon & fille », d’adoption pour les couples homosexuels, ainsi que de leur « mariage », choses qui rappellent d’ailleurs cet extrait du Manifeste du Parti Communiste, cité par l’éditorial du journal « The Gardian », du 23 juin 2012 :

« Il faut abolir la famille… Et remplacer l’éducation à la maison par celle de la société, (NDLR : Le fameux « apprendre à vivre ensemble, terrible rouleau compresseur, destructeur de toute forme de valeurs !) […]. Les marxistes doivent partir à l’assaut de cette institution. […] Il faut légaliser ouvertement les communautés de femmes. »

Dans la deuxième partie du Manifeste du Parti Communiste, « prolétaires & communistes », on peut lire :

L’abolition de la famille ! Même les plus radicaux s’indignent de cet infâme dessein des communistes. […] Mais nous brisons, dites-vous, les liens les plus intimes, en substituant à l’éducation par la famille l’éducation par la société. […] En outre, on a accusé les communistes de vouloir abolir la patrie, la nationalité. Les ouvriers n’ont pas de patrie. On ne peut leur ravir ce qu’ils n’ont pas.

On prête au Docteur Paul Kengor les propos suivant :

« La priorité des communistes n’est pas le mariage des gays en lui-même, mais l’utilité qu’il a pour détruire la famille. »

Ainsi, la pseudo « lutte des classes », n’a pour méthodes & objectifs, que de prendre le train de la révolution en marche, de l’amener toujours plus loin, et continuer à diviser la société depuis le sommet jusqu’au sein-même de la Famille, mais aussi à faire de tout ce qui est vivant une marchandise au service de l’économie, faire de l’Homme un nain, désarmé, impuissant face à l’État monstrueux, puis de lutter tour à tour, contre toutes les classes inventées par le « mouvement révolutionnaire » qui a broyé les sociétés d’Ordres et de Rangs, fruit d’une évolution organique et qui cherche également à broyer dans les esprits, toute Loi Naturelle. Cette nauséabonde « lutte des classes » est exactement ce que l’on pourrait définir comme n’étant qu’une étape de l’agenda mondialiste, avec toujours, pour même méthode, « l’Ordre par le désordre ». Le principe de « révolution » est le problème, que les révolutionnaires ne font qu’exploiter tours à tours, afin de pousser ce problème à son paroxysme, visant cataclysmes & chaos. La révolution n’est pas la solution, mais le problème.

A ce sujet, on peut d’ailleurs retenir 2 citations de Marx :

« La révolution française, par exemple, a aboli la propriété féodale au profit de la propriété bourgeoise. »
Manifeste du Parti Communiste, Parti II, « Prolétaires et communistes »

« Partout où elle a (la bourgeoisie) conquis le pouvoir, elle a foulé aux pieds les relations féodales, patriarcales et idylliques. Tous les liens complexes et variés qui unissent l’homme féodal à ses « supérieurs naturels », elle les a brisés sans pitié pour ne laisser subsister d’autre lien, entre l’homme et l’homme, que le froid intérêt, les dures exigences du « paiement au comptant ». Elle a noyé les frissons sacrés de l’extase religieuse, de l’enthousiasme chevaleresque, de la sentimentalité petite-bourgeoise dans les eaux glacées du calcul égoïste. Elle a fait de la dignité personnelle une simple valeur d’échange; elle a substitué aux nombreuses libertés, si chèrement conquises, l’unique et impitoyable liberté du commerce. En un mot, à la place de l’exploitation que masquaient les illusions religieuses et politiques, elle a mis une exploitation ouverte, éhontée, directe, brutale. »
Manifeste du Parti Communiste, Parti II, « Bourgeois et prolétaires ».

Voilà ce qui s’appelle une implacable lucidité contre-révolutionaire ! Aveu clair et précis, mais uniquement utilisé pour continuer la révolution, plutôt que pour rétablir cet équilibre naturel de la société. L’action ne consiste au final, qu’à dépouiller les peuples par & pour l’État, puis à dépouiller l’État par & pour le pouvoir occulte, politique & financier, et à prendre le contrôle intégral. »

Vigo B.
Extrait de, « Laïcité = Domination & Conversion judéo-maçonnique ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s