Royalistes.Net

La Contre-Révolution vs La Gouvernance Mondiale

Mensonge historique : « Le bon plaisir du roi »

Alexandre Rémy « de ceux que la vérité passionne, et que la mauvaise foi révolte », entreprend de dénoncer des « mensonges révolutionnaires ». L’école révolutionnaire, explique-t-il, interprétant dans un sens faussement absolu quelques formules ou maximes de notre ancien droit monarchique, en a conclu avec grand fracas que le principe fondamental et constitutif de l’ancienne monarchie française n’était autre qu’un prétendu droit divin, se traduisant gouvernementalement par la volonté arbitraire et despotique du monarque.

Parmi ces formules ou maximes qui ont ainsi reçu de l’école révolutionnaire une interprétation essentiellement opposée à leur véritable signification tout à la fois intrinsèque et historique, il en est principalement quatre qui, grâce à ce travestissement, sont devenues dans les mains d’une génération façonnée au mépris et à la haine de l’institution monarchique autant d’arguments contre l’esprit et les bienfaits de cette institution.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s